Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Blog à fermer
Lun 11 Jan - 23:16 par Ancienneana

» Forum dangereux à fermer
Ven 5 Déc - 23:29 par stricktoyou

» bonjours à toute a toutes
Ven 15 Fév - 0:03 par felice30

» Bonjouuur :)
Lun 23 Mai - 22:43 par mamzellelau

» Bien l'bonjour... ;)
Dim 17 Avr - 14:47 par kiewyn

» Une loi sur l'apologie de l'anorexie
Mer 22 Déc - 18:36 par blandine

» Vous avez des idées ?
Mer 22 Déc - 18:29 par blandine

» Une autre facon d'aider les personnes anorexiques
Lun 15 Nov - 17:43 par thierryt

» Site de soutient pour la Recherche medicales sur l'anorexie
Lun 15 Nov - 17:34 par thierryt

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Les mannequins "brindille"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les mannequins "brindille"

Message par Marilyn le Mer 7 Mai - 16:11

Je crois qu’on n’a pas encore abordé le sujet des ‘mannequins brindille’. Dernièrement, je suis tombée sur un article du Telegraph daté du 20 septembre 2006 (je sais, ça date) dont voici le lien et que j’ai trouvé très intéressant. En voici la traduction, si ça vous intéresse.


'Ça ne devrait pas être maigre ou rien'



Le mannequin grande taille Charlotte Coyle explique à Victoria Lambert pourquoi elle se bat contre les mannequins décharnés




Charlotte Coyle ne devrait pas avoir de problèmes à Madrid. Avec son mètre quatre vingt, ses longs cheveux blonds, ses yeux aigue-marine immenses et son charisme indéniable, elle est un mannequin qui réussit. Elle possède également une mensuration que les organisateurs de la Semaine de la Mode en Espagne pourraient trouver particulièrement intéressante – un indice de masse corporelle (IMC) de 26,4.

L’IMC (calculé en divisant le poids en kilogrammes par la taille en mètres au carré) est l’indicateur utilisé pour déterminer un poids de bonne santé, et les Espagnols ont provoqué un tollé en déclarant que tous les mannequins qui défileront cette semaine doivent avoir un IMC supérieur à 18. Ceci constitue une tentative pour empêcher les mannequins effroyablement maigres de squatter les podiums comme des squelettes ambulants.

En fait, la silhouette de Charlotte est même un peu trop impressionnante – même pour el fashionistas. Son IMC est légèrement supérieur à celui des « normales ». Et c’est la raison pour laquelle, en dépit de sa beauté remarquable, on n’a pas demandé à Charlotte de défiler cette semaine à Madrid, Londres ou nulle part ailleurs.

C’est cependant quelque chose dont elle est fière. Car jusqu’ici, elle n’a eu du succès en tant que mannequin que sur le marché des grandes tailles et Charlotte représente maintenant une campagne de mode très différente, bien que non officielle, et dont le but est de changer radicalement la façon dont l’industrie du mannequinat fonctionne.

En mars, un documentaire intitulé Beauty Reborn lui a été consacré sur la chaîne Channel 4, qui suivait ses tentatives de faire décoller un concours de beauté réservé aux grandes tailles. Chose peu surprenante, elle a constaté que presque tout le monde dans le milieu de la mode ne pouvait pas ou ne voulait pas s’impliquer. Ce n’est pas une position pour laquelle Charlotte a beaucoup de temps.

« L’industrie de la mode est censée surprendre », déclare-t-elle. « Alors faisons quelque chose de vraiment surprenant, comme utiliser des mannequins plus en chair. »

Il est certain que c’est le moment d’attaquer de nouveau le culte de l’extrême minceur. La décision de Madrid de banner les mannequins ultra-minces suit le décès de Luisel Ramos, 22 ans, en Uruguay le mois dernier, à cause d’une crise cardiaque qui a suivi un défilé. On lui avait demandé de perdre du poids et elle ne se nourrissait pratiquement que de liquides.

Ailleurs dans le monde, cependant, le décret espagnol a été salué par autant d’éloges que de mépris. Le maire de Milan a menacé de suivre cet exemple tandis qu’un patron de la mode australien a déclaré que c’était une « étape positive » pour l’industrie. Mais à New York on parlait de mesures discriminatoires et à Paris, eh bien, "ça ferait rire tout le monde", a déclaré Didier Grumbach, président de la fédération française de haute couture.

La communauté de mode de Londres n’a pas daigné réagir – même quand Tessa Jowell, Ministre de la Culture, a demandé aux stylistes d’éviter les filles qui semblaient trop maigres. Le Gouvernement subit la pression de docteurs et de parents, alarmés par la tendance lancée par des célébrités et qui consiste à s’affamer jusqu’à rentrer dans une taille américaine 0 (l’équivalent d’un 32). Ce qui a, selon eux, un effet quantifiable sur le nombre de jeunes filles souffrant d’anorexie.

Le Dr Jon Goldin de l’hôpital Great Ormond Street de Londres a déclaré hier que la glamourisation des femmes émaciées était une cause importante du nombre d’enfants de sept ans traités pour des troubles du comportement alimentaire.

Un des mannequins les plus célèbres de Grande-Bretagne, Lily Cole, âgée de 18 ans, dont la taille a été particulièrement critiquée, a décidé de contre-attaquer. "Je vais bien," a-t-elle déclaré. "Je suis en bonne santé. Je mange." Avec son mètre quatre vingt – la même taille que Charlotte Coyle – il lui faudrait peser au moins 58,5 kilos pour avoir le droit de défiler à Madrid. Bien que son poids est gardé secret, la plupart des observateurs doutent qu’elle l’atteigne.

Charlotte a moins de difficultés à révéler son poids. "Je crois que je pèse environ 85 kilos." affirme-t-elle. Elevée dans une famille de cinq enfants à Derry, en Irlande du Nord, Charlotte, qui a aujourd’hui 24 ans, a été nourrie à l’irlandaise et était, selon elle, une « enfant potelée ».

Ado, elle faisait une taille 42-44 et suivait des régimes comme une forcenée. "Je lisais tous les magazines et je gobais leur message : on ne pouvait pas être belle à moins de ressembler à ça, c'est-à-dire d’être mince. Alors j’essayais le régime riz vapeur, eau et rien d’autre, des régimes de dingue ridicules comme ça. Je pensais que le fait d’être mince me rendrait heureuse."

La vie de Charlotte changea du tout au tout en Amérique, il y a quatre ans. Elle travaillait comme réceptionniste dans un salon à Washington quand quelqu’un est entré et a prononcé ces mots immortels : "Vous devriez être mannequin."

Il parlait d’être mannequin grande taille, une industrie très importante en Amérique, où il y a énormément de femmes qui sont obèses mais aiment bien s’habiller.

Charlotte fut ravie quand une agence l’engagea grâce à son book. "Je n’avais jamais aimé être ronde et soudain, on m’admirait pour ça. Devant l’objectif, quand on a pris mes premières photos, j’ai finalement trouvé ce pourquoi j’étais bonne."

Quand Charlotte retourna au Royaume-Uni, elle faisait une taille 46-48 et avait un book dont elle pensait qu’il lui rapporterait forcément du travail. Cependant, ce fut très différent. "Les gens étaient horriblement négatifs. J’étais musclée et en bonne santé mais les agences me disaient de descendre à une taille 42. Vous ne trouvez pas cela scandaleux ? Dans le monde réel, la taille 42 n’est pas une grande taille. La Britannique moyenne fait du 44 et mesure environ 1m65."

Charlotte n’a rien contre les mannequins en général. "Certaines des filles qui défilent sont minces naturellement et elles ont l’air belles. Il y a des nanas qui font du 36 naturellement et ce n’est pas un problème. Mais il y en a d’autres qui se forcent. On peut dire lesquelles ont un problème avec la nourriture: leurs os saillent de partout, leurs visages sont émaciés et ont peut lire ‘donnez-moi à manger’ dans leur regard. C’est tellement triste qu’il faut que quelqu’un meure pour qu’on puisse vraiment parler de ce problème."

Pendant le tournage de son documentaire, Charlotte s’est entretenue avec beaucoup de personnes parmi les plus influentes dans le domaine de la mode. L’expérience ne lui a lassé aucun doute sur la raison pour laquelle la mode des mannequins maigres est née.

"Les rédacteurs des magazines m’ont dit qu’ils ne pouvaient pas engager de mannequins plus en chair, même sporadiquement, car les stylistes ne créent pas de vêtements assez grands. Les stylistes m’ont dit que fabriquer des tailles plus grandes coûterait trop d’argent."

Sa solution est simple. Pourquoi ne pas garder les minces pour les défilés mais engager des rondes pour les publicités et le travail éditorial, par exemple dans des pubs pour du maquillage ?

"Il n’y a pas de problèmes de tailles de vêtements, et d’ailleurs, les rondes ont moins de rides. Essayons la variété," propose-t-elle.

Charlotte travaille maintenant avec l’agence Close Models dont la directrice, Harriet Close, est d’accord avec elle. "Les rondes ont des peaux magnifiques et respirent la santé. Je crois que les femmes veulent voir des mannequins qui leur ressemblent plus – qui ont quelques rondeurs."

"Ce que je veux, c’est de l’équilibre dans la beauté," affirme Charlotte. "Cela ne devrait pas être maigre ou rien." Paroles pleines de bon sens, mais elle va devoir se battre pour convaincre les fashionistas.

Marilyn
Membres
Membres

Nombre de messages : 31
Age : 37
Localisation : devant mon écran
Date d'inscription : 29/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mannequins "brindille"

Message par fizah le Mer 21 Mai - 10:59

Ouai ça va elle est pas obèse non plus hein!!c'est Hallucinant comme les styliste voient une femme bien foutue!!Pour nous elle va être bien foutue,pour eux elle va être grosse!
Sinon j'ai entendu dire qu'une loie allait passer en france pour que le manequins ne soient plus si rachitiques(j'ai plus le terme exat je l'ai oublié désolée!)

fizah
Admin
Admin

Nombre de messages : 90
Age : 33
Localisation : sud
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mannequins "brindille"

Message par AnaIsNotALifeStyle le Jeu 12 Juin - 15:48

C'est une très bonne idée. Ça redonnerai espoir a celle qui ne sont pas biens dans leurs peau de voir que peut importe ta taille tu peux toi aussi être belle.

Bisous

AnaIsNotALifeStyle
Membres
Membres

Nombre de messages : 4
Age : 23
Localisation : Canada
Date d'inscription : 12/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mannequins "brindille"

Message par fizah le Jeu 12 Juin - 18:46

Surtout qu'on est forcement TOUTES BELLLES pour quelqu'un!Alors suyont juste fière de ce que nous sommes(ou du mois acceptons nous tels que nous sommes!)par ce que de toute façon les gens trouveront toujours quelque chose à redire!

_________________
NGI NE THEMBA

fizah
Admin
Admin

Nombre de messages : 90
Age : 33
Localisation : sud
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mannequins "brindille"

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:32


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum